Archives mensuelles : décembre 2013

Présentation du livre lors de son lancement dans l’édition européenne, le 7 novembre 2013.

Certains ont peut-être pu croire à une faute d’orthographe en voyant le « a » minuscule de alzheimer dans le titre de mon livre.                                                                                                    Le mot « Alzheimer » est d’habitude utilisé comme nom propre pour parler de la maladie d’Alzheimer.                                                                                                                                                     « Je parle alzheimer » est une forme de communication sans contenu pathologique, ce n’est plus de la maladie dont il s’agit.                                                                                                                  Le nom propre, auquel la personne malade est souvent identifiée, l’isole et la sépare de nous.                                                                                          Mon objectif à moi est de nous rapprocher les uns des autres, en parlant alzheimer comme on parle français ou comme on parle avec les mains…

« Je parle alzheimer, le langage du cœur » est un livre d’espoir, qui nous montre que, dans son malheur, la maladie d’Alzheimer nous envoie un véritable cadeau: le défi de vivre l’instant présent et de communiquer, non plus à partir du mental, où notre petit juge intérieur règne, mais bien à partir de notre cœur et de notre âme, guidés par l’amour et l’intuition.                                                 Les personnes atteintes de désorientation ont des pertes au niveau de leur identité intellectuelle, mais leur identité affective reste bien vivante et c’est à ce niveau-là, ainsi qu’au niveau de leur être profond, qu’une vraie rencontre est possible.                                                                                                                 Cela nous oblige à donner la priorité à l’Être sur le Faire.                                                               Vous trouverez dans ce livre la méthode que j’ai créée pour guider les personnes vers cette communication gratifiante de cœur à cœur et d’âme à âme.                                                                                                               Les sept clés de cette méthode donnent tout leur sens au fur et à mesure de la  lecture d’expériences émouvantes que j’ai vécues avec des personnes désorientées et leur entourage.                                                    J’ai appelé cette forme de communication « parler alzheimer » parce que c’est aux personnes atteintes de cette maladie que je dois d’avoir développé au maximum ce langage du cœur, par amour de l’être humain au-delà de toute raison.                                                                                      Il n’est toutefois pas réservé aux seules personnes atteintes de désorientation.                                                                                         « Parler alzheimer » est une richesse en soi, qui conscientise et nourrit la personne qui le pratique, tout en invitant l’interlocuteur à ce même niveau de rencontre.                                                                                                    Je vous souhaite beaucoup de bonheur dans votre lecture et vos découvertes.